dimanche 24 août 2014

COLO-RÉ #2 : LE VIOLET



   Souviens toi, il y a trois ans déjà, je m'extasiais devant une pluie de confettis dont seul Prince a le secret. S'en suivait, ici-même, une série d'articles violets me faisant passer pour une grande barge obsessionnelle à la limite de l'internement psychiatrique. Oui mais voilà, ce 30 juin 2011, au Stade de France, le playmobile hyperactif avait réveillé en moi un vieux traumatisme d'enfance, que dis-je, une véritable blessure de guerre ...

C'était en 1997, lors d'un séjour chez Mickey. Peu après mon entrée dans le parc, j'avais flashé sur une magnifique Barbie Jasmine toute de violet vêtue. Ma mère m'avait alors promis de revenir la chercher en fin de journée, histoire de ne pas s'encombrer. Le soir donc, je retournais au magasin, impatiente tel Elvis, le chat obèse, percevant le doux son des croquettes versées dans sa gamelle. Mais stoppée dans mon élan, face à l'étagère où trônait le graal quelques heures en arrière, je découvre avec stupeur (et son pote, tremblement) que ma Barbie n'est plus là, que Jasmine est partie, que cette conne a foutu le camp sur son tapis volant, bref, qu'on ma volé mon précieux, mon rêve, mon enfance ... (n'importe quoi).

Depuis ce triste jour, je reste fébrile quand mon regard se pose sur cette teinte mauve. Cet été, j'ai donc profité de mon séjour sur l'île de Ré pour régler mes comptes. A coup de lavande et d'aubergine, j'ai affronté la couleur, quitte à frôler l'overdose.


Interlude fleurs du marché.


Interlude "Une fille et des fleurs".


Interlude lavande.


Interlude buddleia (je te l'accorde, c'est grave chelou comme nom).


Interlude collier qui pèse 18 kilos et demi.


Interlude fleur inconnue (toi, l'ami de la nature, aide moi donc).


Interlude pochette Maison François, une nouvelle marque Made in France very sympa, dont je te reparle très vite. 


Interlude aubergine.


Interlude géranium.


Interlude fleur inconnue, bis.



C'est donc sur cette bien mignonne anecdote - à peine emprunte de second degré - que je te laisse contempler l'île de Ré version purple, et patienter jusqu'au troisième et dernier épisode. Crois-moi Bobby (tu permets que je t'appelle Bobby ?), tu n'as pas fini d'être surpris.






PS : Les photos de look ont été prises rue des Sept Chemins, à La Flotte.

6 commentaires:

Estelle Martinez a dit…

Superbes photos ! Et même si le collier pèse, il est magnifique alors ça vaut le torticoli qui s'annonce !

Estelle
lamodeestunjeu.fr

Clemence M. a dit…

@ Estelle Martinez : Merci ! Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ;)

Not Parisienne a dit…

Superbe cette série de photos violettes!

Clemence M. a dit…

@ Not Parisienne : Merci à toi, copine de fromage :D !

Atelier de Curiosité a dit…

Le collier, WAHOU ! J'adore retrouver ta bouille :)

Clemence M. a dit…

@ Atelier de Curiosité : Il est dingue hein ? Merci Debo :D !