dimanche 18 décembre 2016

OUVERT LA NUIT


   Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. J'avais lu le synopsis en deux-deux, mais j'avais bien noté qu’Édouard Baer serait de la partie, en chair et en vers. Alors j'ai dit oui.
Parce que je n'avais encore jamais vu de film du grand Édouard, j'ai décidé de me rendre à l'avant-première d'Ouvert la Nuit, évidemment, au Comoedia (je ne comprends même pas pourquoi tu me poses la question) (et je me demande d'ailleurs si, derrière cette interrogation presque sournoise, ne se cacherait pas un brin d'insolence, voire de désinvolture un peu agaçante, arrête-moi si je m'emballe). 

Ouvert la Nuit, c'est une course contre le temps. L'histoire d'un directeur de théâtre pas du tout borderline, qui marche sur un fil, joue avec le feu et enchaîne les tours de magie devant un public - sa propre équipe - désenchanté mais fidèle. L'histoire d'un train nommé Édouard (alias Luigi, si si) lancé à pleine vitesse sur les rails de la vie, et qui flirte sans cesse avec le dérapage non-contrôlé.
S'il est possible que tu finisses par te lasser (un très court instant) de l'excès volontaire d'acrobaties Baeriennes (pléonasme ?), tu t'amuseras probablement à décrypter les symboles, ces détails qui ne doivent vraisemblablement rien au hasard : la nuit parisienne escortée de ses lumières artificielles comme point de fuite idéal, la chemise rouge cirque de Luigi comme le costume d'un clown-funambule très attachant bien qu'un peu ringard, ou encore ce bar nommé "La Liberté" comme un refuge où l'on vient oublier la réalité.
Suite à la projection, Édouard Baer et Sabrina Ouazani sont venus répondre aux questions des spectateurs visiblement conquis (oui oui, moi aussi). Mais trop intimidée par ce mec aussi barré de la chevelure que du verbe, je n'ai pas osé demander à Édouard un petit topo (il est drôle ce mot, tu ne trouves pas ?) sur la situation de scribe ... Une prochaine fois, peut-être. 





Ouvert la Nuit - Réalisé par Édouard Baer
En salle à partir du 11 janvier au Comoedia





2 commentaires:

notrecarnetdaventures a dit…

Edouard Baer dégage quelque chose de puissant, de vraiment hypnotisant. Il a un charisme et un flegme génial. On l'aime beaucoup :)

Bises,

Anthony & Noémie, blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com
On partage nos sorties culturelles et notre quotidien plein de bonne humeur !

Clemence M. a dit…

@ notrecarnetdaventures : On est d'accord, Edouard est unique en son genre ;) !