mardi 27 décembre 2016

LE M•BOARD DE DÉCEMBRE


   J'avais prévu de terminer l'année autrement. J'avais même commencé un M•Board or et blanc. Je n'en étais pas vraiment convaincue, d'autant que j'avais en tête une autre idée (et j'ignore pour quelle raison) : un M•Board aux couleurs des eighties.

Et puis il y a eu ce que j'appelle "un matin Whitney Houston". Le genre de matin où tu te réveilles en regardant ton fil Instagram, où tu tombes sur une photo de George Michael, puis une autre, puis une autre, puis où tu te dis "Tiens, c'est marrant tous ces gens qui aiment soudainement George Michael", jusqu'à ce que ton cerveau émerge et te fasse comprendre que celui que tu écoutais en boucle il y a quelques années, celui qui te remotivait pendant tes révisions de Noël, celui, aussi, que tu as découvert dans un clip étrange, moulé dans un déguisement de crevette géante (c'est cela oui) n'est plus de ce monde.

Ce M•Board tombait donc - si je puis dire - à pic. Je l'imaginais aussi coloré, mais moins froid. Moins solennel, moins dans l'hommage. Je n'ai pas connu les années 80, mais l'image que je m'en fais est précise. Un mélange de kitsch assumé, de sapes clinquantes, et de brushings savamment exécutés. Une foule d'individus qui se la pètent et se foutent royalement des regards de travers. Bref, tout ce qu'étaient George, Prince, Michael et les autres.
Aujourd'hui, j'ai beau accumuler les blouses aux cols montants et aux manches bouffantes, les idoles s'envolent et les eighties ne sont (presque) plus qu'un cimetière. Comme si le sort s'acharnait sur ceux qui auraient vécu trop fort, trop fiers ...

A part ça, j'espère que tu passes de bonnes fêtes. Termine bien l'année (mieux que George, stp), on se retrouve ici, en 2017 ;)





Aucun commentaire: