dimanche 8 mai 2016

RASPBERRY WISHLIST


   L'autre jour, il m'est arrivé un truc complètement dingue. Au détour d'une impasse, je me suis souvenue que ce blog était, à la base de la base, un blog mode (je t'avais prévenu que ce serait complètement dingue). Je me suis souvenue, aussi, que je n'avais pas posté de sélection mode depuis le 22 décembre 2014, soit depuis un an et quatre mois, soit un délai encore plus scandaleux que la grossesse d'une Janet Jackson quinquagénaire au sommet de son art (ou celui de son chirurgien, au choix ...).

Alors j'ai pris mes petites mains (qui d'ailleurs ne sont pas petites que pour les besoins de cet article) (c'est toujours bien de préciser ce genre de détail inutile), j'ai fait le tour de ma wishlist, et je me suis lancée dans une session de copier-coller frénétiques.
Une fois la tâche accomplie, j'ai pris un peu de recul pour observer le résultat. Ou plutôt devrais-je dire "pour constater les dégâts". Car à y regarder de plus près, on pourrait croire que j'ai légèrement abusé du calumet de la paix (expression sympathique pour ne pas dire "j'ai reniflé d'un peu trop près la bouteille de Monsieur Propre et je me suis retrouvée à Woodstock en train de manger la chemise de Jimi Hendrix alors que je n'avais rien demandé"). Pourtant, ceux qui me connaissent le savent, le calumet de la paix et moi, ça fait trois.

Mais alors, une question me turlute : pourquoi ? D'abord, pourquoi citer Fatal Bazooka alors que la langue française regorge de subtilités ? Ensuite, pourquoi est-ce que je me retrouve aujourd'hui à te vendre des fleurs en cascade et un turban de hippie ? Pourquoi cette petite veste à pompons me fait autant d'effet qu'Alain Delon ? Pourquoi suis-je follement attirée par la couleur d'un fruit que je n'aime pas ? (et enfin, question subsidiaire : la "raspberry" a-t-elle été inventée par Richard Berry ?)
"J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir, c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Et que la simplicité réside dans l'alcôve bleue, et jaune, et mauve, et insoupçonnée de nos rêveries mauves, et bleues, et jaunes, et pourpres … et paraboliques … et vice versa."

wishlist mode blog clemence m framboise raspberry mademoiselle r claudie pierlot

Chemise imprimée - Mademoiselle R
Bracelet en résine - Kiss Me Zombie
Maillot une pièce - Princesse Tam-Tam
Rouge à lèvres Wonderful Cushion - Sephora
Vernis La Petite Robe Noire - Guerlain
Sweat WTF - Rad
Veste courte - Claudie Pierlot
Turban en Liberty - Maison Guillemette



 

PS : Merci aux Inconnus pour la parabole. Certains auront compris, j'en suis convaincue.

3 commentaires:

Clémentine. a dit…

Ahah, je ris toujours en lisant tes articles !
Moi je suis dans ma periode jaune. Je ne sais pas pourquoi non plus, sans doute que j'ai un peu trop besoin de soleil et que du coup le jaune, ça fait pas mal son boulot en terme de bonne humeur.
Sinon jolie selection, c'est vrai que la veste à pompons (<3 les pompons) est particulièrement mimi, tout comme le maillot de bain! Aaaaah, et le vernis, il est TOP, je peux te l'assurer ;) !

Zoubis. DP !

Avized Suppris a dit…

I love your style, it's so pretty and girly! x

Aney Saws a dit…

This is lovely, thank you! Looks like a great dupe too!! :)