mardi 31 mai 2016

LE M•BOARD DE MAI


   Le mois de Mai est passé à une vitesse folle. Tellement folle que je n'ai même pas eu le temps d'en voir la couleur, raison pour laquelle le M•Board du jour est uniquement teinté de noir et de blanc.
Après cette brève explication formidablement poétique et aussi crédible qu'un "ça va mieux" présidentiel, décryptons ensemble les véritables raisons de cette soudaine bichromite (salut à toi, ami de la contrepèterie).

Au risque de passer pour une fille super désorganisée, je dois t'avouer que je n'avais absolument aucune idée en tête lorsque j'ai commencé ce board ...
Enfin si.
J'en avais une.
Mais je ne t'en dirai pas plus, au risque de passer pour une fille super dérangée (ce qui commencerait à faire beaucoup de défauts pour une si petite personne ... ) (si j'ai un énorme doute quant à la logique de ce que je viens d'écrire, je crois en revanche pouvoir affirmer que la taille d'un individu ne conditionne en aucun cas le nombre de conneries qu'il peut dire).

Mais revenons à notre bichromite, car il semblerait que nous nous soyons sévèrement égarés.
Revenir au noir et blanc, c'est revenir à mes premières amours. Car si j'ai toujours été fascinée par les couleurs, j'ai aussi toujours été convaincue que seul le noir et blanc pouvait réellement révéler la beauté, la vraie, celle qu'on devine à peine sous l'océan de couleurs qui teinte son sujet. Celle qu'on ne soupçonne pas, et qui pourtant, une fois dévoilée, donne envie d'écrire de longues phrases dégoulinantes de superlatifs, avec pleins de métaphores dedans.
Et là vois-tu, je crois avoir soulevé une problématique majeure, dont la résolution pourrait à elle seule sauver le pays de son chaos : un objet peut-il être considéré isolément de sa couleur ?
Prenons un exemple : tu regardes un objet, à tout hasard (et j'insiste sur le le mot "hasard"), une guitare violette. Cette guitare te plaît-elle :
  1. Parce qu'elle est violette ?
  2. Parce que c'est une guitare ?
  3. Parce que c'est une guitare violette ?
  4. La réponse 4.

Je te laisse le soin de répondre à cette question existentielle. Premièrement, parce que la réponse changera probablement le cours de ton existence (si si, fais moi confiance). Deuxièmement, parce que ma pause bloguesque est terminée et que le devoir m'appelle.


Crédits photos :

Aucun commentaire: